Mission

Fondé en 1997 par Guylaine Rivard et Serge Potvin, le Théâtre CRI poursuit son mandat dans la recherche et l’interprétation des arts de la scène. Créé dans le but d’offrir un lieu d’exploration aux artisans de la scène du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il confirme année après année sa pertinence dans le milieu théâtral. Alimenté par le dynamisme culturel existant, notre organisme poursuit ses objectifs en complémentarité avec le travail des autres théâtres d’ici, mais aussi en invitant des créateurs à proposer des projets qui puissent approfondir, voire même relancer notre travail de recherche.

Au cours de cette première décennie, le Théâtre CRI a développé une méthode de travail en laboratoire qui lui est propre, méthode reconnue par les nombreux collaborateurs qui y ont œuvré comme étant un véritable catalyseur d’expériences théâtrales originales. Nous avons ainsi contribué à la professionnalisation de nombreux créateurs en offrant des occasions de travail qui misent sur leur potentiel créateur et qui sont autant d’opportunités d’actualiser et de révéler leurs aptitudes spécifiques.

Suivant la ligne directrice de notre mission, nous proposons une démarche artistique qui met au premier plan les aspects exploration et perfectionnement du jeu. Le travail de l’acteur est ici considéré comme l’élément primordial à développer et nous croyons que la poursuite de l’excellence passe par l’acteur-créateur en évolution. En ce sens, nous abordons la pratique théâtrale en amenant le comédien à sortir des sentiers battus par l’expérimentation de divers procédés. Sur le plan formel, ce parti pris créatif se manifeste par une esthétique spécifique au Théâtre CRI, parfois brute, parfois soignée, mais témoignant toujours d’une volonté de récupérer, de réinterpréter les objets et les costumes.

Parmi un nombre appréciable de réalisations, nous comptons une dizaine de créations, à travers lesquelles nous avons pu visiter plusieurs formes scéniques telles que l’opéra, la marionnette pour adulte, le jeu masqué, le théâtre de l’absurde et le théâtre gestuel. Un parcours accompli grâce à l’implication d’artistes passionnés et généreux cherchant continuellement à se surpasser. D’ailleurs, l’accueil d’un public toujours croissant et intéressé par notre démarche, puis les marques de reconnaissances de divers milieux, confirment notre raison d’être.

L’événement majeur qui a contribué à nous positionner sur l’échiquier du théâtre québécois est sans contredit la récompense attribuée par nos pairs lors de La Soirée des Masques, en février 2003, pour le Masque de la contribution spéciale, avec le spectacle Poupzée.