Laboratoires

2015 Laboratoire et présentation publique : Les normaux

http://theatrecri.ca/wp-content/uploads/2015/05/normaux7.jpgAprès avoir reçu une carte blanche du Théâtre CRI, l’artiste Andrée-Anne Giguère se lance dans la présentation d’un laboratoire de création. Le projet Les normaux s’élabore autour de témoignages reçus entourant l’autisme. Une recherche autour du corps, du geste répétitif et de l’immersion d’un lieu quotidien. Présenté dans l’intimité d’une maison privée, les artistes se confrontent à l’univers du quotidien et à sa théâtralisation.

• Dirigé par Andrée-Anne Giguère, avec Éric Chalifour et Sara Létourneau;
• Présenté dans une maison privée;
• Présenté le 8 et 9 mai 2015 au 3967 rue St-Antoine, à Jonquière

2014 Laboratoire : Corps et objets sonores: esthétiques et éléments créateurs

Laboratoire avec musiciens en direct visant à développer un langage commun entre mouvement et environnement sonore. Une partie axée sur le corps et l’objet sonore en tant qu’éléments esthétiques et créateurs : exploration de l’espace en direct avec les musiciens / exercices corps et musique en direct / exercices objets sonores et musique en direct. Deuxième partie axée sur le corps et l’objet sonore en tant que source d’écriture dramatique : présentation de la technique du mouvement authentique / échauffement par une période d’essais du mouvement authentique / exercices de mise en relation du mouvement authentique avec la musique en direct et improvisée / retour sur l’expérience des participants.

• Dirigé par Andrée-Anne Giguère et Marilyne Renaud en collaboration avec le CEM.
• Comédiens : Éric Chalifour, Sara Moisan
• Musiciens : Guillaume Thibert, Sébastien Maltais, Pascal Beaulieu

2011 Laboratoire : L’espace éclaté : la pratique in situ

Ayant en tête le désir d’approfondir http://theatrecri.ca/wp-content/uploads/2016/03/zxLAB_2011Espace.jpgla forme in situ pour sa prochaine création, le Théâtre CRI s’associe au Théâtre À Bout Portant pour entreprendre une recherche sensorielle basée sur l’environnement et la contrainte physique. Prenant d’assaut la Salle Murdock de Chicoutimi, les deux compagnies invitent les créateurs à explorer le lieu sous toutes ses coutures avant d’entreprendre la création de leur futur spectacle déambulatoire, La Fuite des choses.

• Dirigé par Guylaine Rivard
• Comédiens : Vicky Côté, Éric Chalifour, Elaine Juteau
• Collaborateurs : Andrée-Anne Giguère, Sonia Roberson, Serge Potvin

2010 Laboratoire : Mère-Fille : Mouvement, voix et oppositions

Nous abordons le traitement du désenchantement par la mise en scène de l’esthétique de l’émerveillement. Un théâtre jubilatoire et dynamique, issu de fantasmes et d’illusions où l’imaginaire se déploie pour faire place à nos instincts. Nous tentons de transcender le banal, en examinant divers artifices rattachés au spectaculaire ou à la séduction pour entraîner le regardant dans des zones obscures. Au-delà des mythes, des plumes et des paillettes se cachent de véritables tragédies, des réalités opposant parfois l’absurde au tragique. Par ces contrastes se crée un effet de distorsion tantôt risible, tantôt troublant. Comment soutenir l’idée d’une réparation quand même le merveilleux n’opère plus?

• Dirigé par Émilie Gibert-Gagnon
• Comédiens : Guylaine Rivard, Marilyne Renaud
• Collaborateur : Boran Richard

2009 Laboratoire : L’hyperréalisme au théâtre et le corps objet

Fortement inspirés des tableaux et des sculptures hyperréalistes, nous réalisons des scènes quotidiennes orchestrées par une seule personne à la fois. Exploration de la lenteur, création d’images narratives par la manipulation des corps. Le temps devient élastique les mouvements sont épurés répétitifs ou absents. Cette recherche sur l’hyperréalisme vise plutôt à l’obtention d’un aspect aussi photographique et léché que possible. Scènes de genre, arrêt sur image mettant en lumière la banalité, la vulnérabilité et l’absurdité de la vie.

• Dirigé par Guylaine Rivard
• Comédiens : Émilie Gilbert-Gagnon, Mélanie Potvin, Nathalya Gagné, Martin Gagnon, Dany Lefrançois, Vicky Côté, Marie-Noëlle Lapointe, Marilyne Renaud, Sara Moisan, Josée Gagnon
• Collaborateur : Nancy Bourdages, Pascal Picard

2008 Laboratoire : Parole, rythmique et langages actuels

C’est à partir du texte Parents et amis sont invités à y assister que s’organise une session de travail autour des éléments suivants : la rythmique, l’expression, l’écoute, l’espace, la respiration, la posture et la phonation. Inspirée du flamenco, du slam, du rap et du hip-hop, Guylaine Rivard explore le langage parlé à la manière d’un chef d’orchestre. Le texte est abordé telle une partition musicale. On examine la multiplication des niveaux d’adresses, la voix devient instrument porteur de ce que les mots cachent.

• Dirigé par Guylaine Rivard;
• Comédiens : Josée Laporte, Martin Giguère, Marc-Andrée Perrier, Dany Lefrançois, Anne Laprise, Monique Gauvin, Jérémie Desbiens
• Collaborateurs : Marilyne Renaud, Jean-Pierre Vidal, Herman Tremblay, Serge Potvin

2007 Laboratoire thématique : L’incarcération

L’idée de départ de ce laboratoire est basée sur le corps prisonnier, la limite physique et psychique. Nous envisageons de manière très large la notion de contrainte au sein du théâtre, et plus largement de la création, en explorant diverses formes de soumissions que peut rencontrer un être humain. Le théâtre peut en effet s’envisager comme un art sous contrainte, du fait de ses conditions de représentation, parfois très restrictives ou rudimentaires : Ici, on soumet les comédiens participants à des règles rigoureuses et contraignantes, on explore des thèmes tels que privation, punition, censure et endurance pour les amener à contourner les obstacles par les moyens les plus variés ou à vivre une expérience unique.

• Dirigé par Guylaine Rivard assisté de Éric Chalifour;
• Comédiens : Marilyne Renaud, Alexandre Larouche, Maud Côté, Sabrina Bélanger, Patrice Leblanc, Pierre Tremblay, Jérémie Desbiens, Marie-Noëlle Lapointe, Mélanie Potvin, Gilles Tremblay
• Collaborateurs : Martin Giguère, Pierre Dumont

2006 Laboratoire et formation : Objet – Mouvement – Marionnette

Suite à une formation avec Pierre Dufour (marionnettiste professionnel), nous approfondissons le travail de manipulation « corps-paysage et objet » en envisageant chaque aspect (objets, corps, sol, espace, bruits, lumière, etc.) comme matériaux opportuns à la création de tableaux narratifs. Les corps se déplacent et se superposent créant ainsi des paysages propices à des scènes potentielles, les éléments perturbateurs (imprévues) sont eux aussi considérés comme facteurs valables et incontournables pour nourrir l’exploration. Ce laboratoire est le point de départ à une future création Gargantua.

• Dirigé par Guylaine Rivard
• Dany Lefrançois, Nadia Simard, Maud Côté, Patrice Leblanc, Josée Gagnon, Stéphane Guignard
• Collaborateur : Pier Dufour

2004 Laboratoire sur L’Opéra : L’opération

http://theatrecri.ca/wp-content/uploads/2016/03/zxLAB_2004.jpgC’est autour de la forme lyrique (l’opéra) que ce déroulera une première tranche d’exploration avec des comédiens. Autour du scénario suivant : La quête d’une femme muette voulant réaliser un rêve enfoui au fond de son être, celui de devenir cantatrice, que l’auteur Martin Giguère donnera naissance à l’une de ses premières œuvres dramatiques. Présentée un soir uniquement, cette pièce continuera de faire l’objet de recherche en interprétation durant environ un an.
• Dirigée par Guylainr Rivard
• Avec Johanne Grenon, Yves Larouche, Michel Otis, Maud Côté (vérifier les noms sur affiche)
• Présenté sous forme de «work in progress»; au Café-Théâtre Côté-Cour le 29 janvier.
• Archive médiatique : https://voir.ca/scene/2004/01/08/theatre-cri-linnovation-avant-tout/

2003 Laboratoire : Les Milles anonymes de Daniel Danis

Une session de travail regroupant des comédiens professionnels et des non professionnels autour d’un projet d’écriture. Le laboratoire consistait à explorer les grandes lignes d’une recherche dramatique et esthétique menée par Daniel Danis. Une exploration verbale à l’opposé d’une approche psychologique, basée sur les mots et la portée des sons, l’accident et l’imprévue, plutôt que sur l’intelligence du texte.

• Dirigé Daniel Danis
• Comédiens : Guylaine Rivard, Serge Potvin, Gilles Tremblay, Dany Lefrançois, Réjean Bouchard, Serge Lapierre, Chantale-Éric Dumais, Johanne Grenon, Yves Larouche, Martin Gagnon

1998 Laboratoire sur les corps inertes

Regroupant une dizaine de comédiens autour du thème « la catatonie », Dominique Bédard, invite les comédiens à créer des scènes présentant un meneur de jeu entouré de patients catatoniques qu’il manipulera à sa guise. Ceux-ci simuleront des scènes dramatiques ou loufoques inspirées d’histoires vraies ou tirées de leurs imaginaires.

• Dirigé par Dominick Bédard
• Comédiens : Réjean Aubu, Julie Paiement, Sophie Larouche, Réjean Bouchard, Serge Lapierre, Guylaine Rivard, Chantale-Éric Dumais, Julie Morin, Johanne Grenon, Martin Gagnon

1997 Laboratoire : Le phénomène du rire

Ce premier rendez-vous théâtre visait à http://theatrecri.ca/wp-content/uploads/2016/03/zxLAB_1997Rire.jpg explorer le phénomène du rire et à s’en servir comme matériaux dans différentes stratégies de créations. Découvrir et comprendre les dynamiques et les rythmes. Prendre conscience de l’équilibre pour mieux jouer des déséquilibres : les valeurs du rire, le potentiel des ruptures, les décalages, et les accidents. On examine la structure des émotions et leurs déclinaisons extraordinaires. Par l’exécution des mouvements précis, des gestes simples et souvent typiques, nous prenons conscience de notre potentiel dramatique et de nos habitudes. En explorant des humeurs contrastées et des schémas atypiques, nous découvrons d’autres avenues pouvant mener à de nouvelles situations et provoquer le rire.

• Dirigé par Guylaine Rivard, pour la production Du Bec et des Ongles
• Comédiens : Chantale-Éric Dumais, Éric Chalifour, Julie Morin, Johanne Grenon